Questions fréquemment posées

Une question à propos de nos produits de radiocommunication ? Découvrez ci-dessous les réponses aux questions les plus fréquemment posées à propos des talkies-walkies et radios portables. Faites votre choix plus facilement ou contactez-nous si vous avez d’autres questions.

Quelle est la différence entre un talkie-walkie avec ou sans licence ?

Les talkies walkies sans licence ne sont soumis à aucune taxe. Il existe quelques bandes de fréquences libres (WI-FI, PMR446) réglementées selon les pays.

Les radios avec licence permettent de communiquer sur une fréquence réservée en UHF ou VHF. Cette fréquence est allouée exclusivement à l’utilisateur par l’administration publique pour l’établissement de réseaux publics ou privés et est soumise au paiement d’une redevance annuelle.

Beaucoup plus puissants que les talkies sans licence qui fonctionnent généralement en 0.5 Watts, les talkies-walkies avec licence, selon la fréquence utilisée peuvent émettre jusqu’à 5 W et donc offrir une portée beaucoup plus importante ainsi que des communications sécurisées sur une fréquence allouée aux utilisateurs.

L’utilisation de talkies-walkies avec licence permet d’y adjoindre des bornes relais offrant une étendue de réception allant jusqu’à plusieurs kilomètres voire même des dizaines de kilomètres dans le cas de réseaux radio.

Pour mon chantier, ai-je besoin de talkies avec ou sans licence ?

Votre réseau est situé dans une grande ville, avec des distances importantes ou beaucoup de niveaux (plus que 3-4 étages) entre les utilisateurs ? Vous souhaitez un niveau de confidentialité important de vos communications ? Privilégiez des appareils soumis à licence.

Votre réseau est situé dans une petite ville ou un environnement isolé ? Les utilisateurs ne sont pas très éloignés les uns des autres ? Un haut niveau de confidentialité de vos communications vous est superflu ? Il est probable que des appareils sans licence vous conviennent parfaitement.

Nous vous conseillons systématiquement d’effectuer un test préalable, afin de garantir le bon fonctionnement des appareils selon vos besoins.

Quelles sont les différences entre les talkies analogiques et numériques ?

Les talkies-walkies analogiques sont principalement utilisés pour la communication sur de longues distances. Ils sont souvent utilisés dans le secteur de la sécurité, les environnements industriels et les services d’urgence. Mais aujourd’hui ils sont un peu plus difficiles à obtenir en raison de l’émergence des talkies-walkies numériques. Ils sont également faciles à espionner car les canaux sont accessibles à tous.

Caractéristiques d’un talkie walkie analogique :

  • transmission instantanée

  • son +/- clair selon la distance et les obstacles

  • appel individuel avec 5tons ou systèmes 3RP

  • 1 fréquence = 1 canal

    Les talkies-walkies numériques offrent un son de meilleure qualité avec moins de perturbations et de bruits. En outre, les messages vocaux sont cryptés lors de l’envoi et décryptés lors de la réception. Certains modèles disposent aussi d’un positionnement GPS, d’une fonction d’alerte et de la possibilité d’envoyer des messages texte.

    Caractéristiques d’un talkie walkie numérique :

  • transmission avec ~500 ms de latence

  • son clair traité numériquement ou rien si hors champ

  • appel individuel

  • 1 fréquence = 2 canaux.

 

Quelle bande de fréquence est adaptée à mon usage ?

Les appareils qui fonctionnent sans licence utilisent la bande de fréquence UHF (446Mhz). L’UHF fonctionne particulièrement bien dans les environnements urbains. Les bâtiments ou obstacles qui créent une certaine atténuation, à laquelle l’UHF est peu sensible.

Les appareils soumis à licence peuvent utiliser l’UHF (voir ci-dessus, 400-470Mhz), idéal en environnement urbain ou encombré, avec de faibles distances. Un musée, un hôpital ou un chantier utilisent de préférence la bande UHF.

Les talkies-walkies et radios avec licence peuvent également utiliser le VHF (aux alentours de 150 Mhz), qui donne les meilleurs résultats dans des environnements dégagés, avec une distance importante entre les utilisateurs. Une société de taxis, de ramassage des immondices ou des agents forestiers privilégient la bande VHF.

Dans tous les cas, il est possible de prévoir théoriquement la portée d’un réseau soumis à licence à l’aide de simulations informatiques. De plus, nous effectuons systématiquement un test en conditions réelles pour garantir la bonne couverture du réseau.

À quoi sert un répéteur ?

Un répéteur permet d’augmenter significativement la portée d’un réseau et permet à tous

les utilisateurs d’entendre toutes les communications.

  • Il est situé sur un point haut qui sera « en vue » de tous les utilisateurs.

  • Il reçoit le message sur une fréquence et le répète en même temps sur une 2ème

    fréquence.

  • L’utilisation de 2 fréquences simultanées (semi-duplex) est transparente pour

    l’utilisateur qui garde un fonctionnement tout à fait classique de son appareil (je pousse sur le PTT, je parle, j’attends la réponse).

    Par exemple, 2 portatifs situés aux extrémités d’une ville ne pourront pas communiquer de proche en proche. Le placement idéal d’un relais (le plus souvent en hauteur) permettra d’acheminer la communication en garantissant toujours un niveau de puissance stable et un site d’antenne efficace.

    Les relais sont souvent utilisés pour les réseaux des stewards, des taxis, ou dans des bâtiments élevés ou étendus pour couvrir une zone importante et diffuser la communication à l’aide de plusieurs antennes.

D’autres questions à propos de nos solutions de radiocommunication ?

Retour haut de page